Les trois cerveaux

29/08/2019

La Psychologie Énergétique fait partie de la famille des techniques psychothérapeutiques qui recherche à rétablir l'équilibre entre le corps et l'esprit en travaillant directement sur les perturbations énergétiques du champ humain.

Ces dérèglements sont provoqués par des pensées, des événements, des sensations physiques, un environnement non respectueux de notre harmonie. Ce courant regroupe des techniques agissant sur le psychisme par l'intermédiaire du champ énergétique corporel (méridiens, chakras, biochamps).

Elle est particulièrement indiquée pour traiter les traumatismes, les croyances négatives ou bloquantes et les bénéfices secondaires, les phobies, les troubles d'anxiété, etc... Cette discipline de la psychothérapie moderne reprend l'expérience de soins en santé mentale issue des médecines traditionnelles orientales et des apports occidentaux en matière d'analyse de notre fonctionnement interne.

Il existe une organisation internationale anglophone qui regroupe les praticiens en Psychologie Énergétique. Il s'agit de l'ACEP (www.energypsych.org) et une organisation francophone, qui repose sur une approche clinique de ces outils, l'Association francophone pour la Psychologie Energétique Clinique (APEC) (www.energypsy.org) .

L'ensemble des thérapies dites "neurologiques" regroupe les thérapies énergétiques (EFT, TFT , TAT,...) et les thérapies par mouvements des yeux (telles que l'EMDR, l'EMO,....) ou par stimulations bilatérales des hémisphères cérébraux. L'avantage des thérapies énergétiques vient de l'activation du champ énergétique du problème à résoudre qui ne demande pas nécessairement de repasser par le champ émotionnel.

Le fait de devoir rentrer dans les émotions d'un trauma peut être retraumatisant, même temporairement, alors que se focaliser sur le blocage énergétique du problème se révèle beaucoup plus écologique quant au respect du vécu du patient et, a fortiori, beaucoup plus respectueux de son histoire. Il paraît aussi être bien plus rapide.